Dégustation Southwold : Jancis Robinson à propos des Bordeaux 2016

By February 11, 2020Francais

« J’ai tout récemment eu le plaisir de déguster le meilleur millésime bordelais que je serai jamais amenée à goûter : 2016. »

Voilà comment Jancis Robinson débute son rapport de synthèse au sujet de la dégustation de Southwold-on-Thames portant cette année sur les Bordeaux 2016.

La critique confirme ainsi que « le millésime 2016 est réellement exceptionnel, et relativement homogène ».

Plus loin dans son rapport, elle ira même jusqu’à faire la révélation suivante : « Cette année, la qualité du vin a stupéfié mes collègues dégustateurs en les plongeant dans un silence admiratif. Pourtant le groupe [de dégustateurs] se complaît en général à être exagérément critique, les commentaires désobligeants fusant habituellement tout autour de la longue table de dégustation. »

Mais selon nous, la qualité des vins n’est pas le seul facteur enthousiasmant à propos du millésime 2016. Avec la méthode Liv-ex de la juste valeur, on constate en effet qu’il offre un meilleur rapport qualité-prix que tous les autres millésimes récents déjà sur le marché.

Ayant examiné auparavant les prix demandés pour les vins de 2016 à la lumière des prix des autres millésimes, notamment 2005, 2009, 2010, 2015 et 2018, et des notes des critiques comme Neal Martin, Lisa Perotti-Brown et Antonio Galloni, Liv-ex a pu établir que « 2016 ne pouvait pas se présenter sous un meilleur jour en matière de valeur potentielle ».

Le tableau ci-dessous présente les vins rouges préférés de Jancis Robinson, dégustés à l’aveugle près de trois ans après leur sortie. Il y fait également correspondre les prix actuels sur le marché, ainsi que la variation de prix enregistrée depuis la campagne des Primeurs.

Jancis Robinson top-scoring red Bordeaux 2016 wines

On constate ainsi que de bons investissements sont possibles sur la Rive gauche comme sur la Rive droite, tant de nombreux vins sont encore disponibles au même prix que lors de leur sortie ou même à un prix inférieur. En ce qui concerne la qualité, Jancis Robinson écrit qu’« il s’agit d’un millésime dont le succès s’est répandu à toutes les appellations de vin rouge et qui, avec sa richesse et son tanin, sans parler de son acidité, devrait pouvoir conserver longtemps son caractère délicieux ».

J. Robinson note également que « les vins bordelais de la Rive droite ont par le passé eu peu de succès auprès des dégustateurs Southwold, issus du marché traditionnel des vins britanniques […] Mais cette fois, la qualité diaphane des vins de 2016 les a plutôt stupéfiés et contraints à se soumettre ».

En ce qui concerne la Rive gauche, J. Robinson se montre « très enthousiaste à l’égard de certains seconds vins », notamment en louant « la rigueur minérale » des vins de St-Estèphe « issus d’un fruit pleinement mûr, comme tel était certainement le cas en 2016 ».

Pour lire l’intégralité du rapport de Jancis Robinson sur la dégustation Southwold, veuillez cliquer ici.