Marché des grands vins – La Californie sur un nuage

By February 10, 2020Francais

Part de marché par région en valeur (31 janvier – 6 février)

Cette semaine, alors que la conjoncture économique restait difficile à appréhender pour les acheteurs, les échanges sur le marché du vin ont diminué en valeur et en volume. Le Liv-ex 50 a même reculé (-0,10 %) pour clôturer la semaine à 333,64 points.

L’absence d’acheteurs étatsuniens et asiatiques continuant d’avoir un impact sur les niveaux d’activité globaux, les parts de marché de Bordeaux (48,8 %) et de la Bourgogne (11,8 %) ont diminué.

La part de marché des États-Unis (17,4 %), stimulée par les bons volumes de vente de certains grands producteurs de cabernet installés dans la Napa Valley, a atteint un niveau record. Les parts de marché de l’Australie (1,1 %), de l’Espagne (1,1 %), et de l’Allemagne (1,9 %) se sont maintenues par rapport à la semaine précédente.

Toutes régions confondues, c’est le millésime 2016 qui a dominé le marché, alors qu’il représentait déjà 22 % du volume total des ventes la semaine dernière.

Top 5 des vins les plus vendus en valeur (31 janvier – 6 février)

Trois (2016, 2015, 2013) des cinq derniers millésimes de Harlan Estate disponibles se sont vu attribuer 100 points de la part du magazine Wine Advocate. Le dernier à être sorti, le 2016, est celui qui offre le meilleur rapport qualité-prix. Il est en effet proposé au prix de 10 000 £ pour 12 bouteilles de 75 cL – ce qui représente respectivement des réductions de 10 et 20 % par rapport au prix des millésimes 2015 et 2013, eux aussi notés 100.

En restant dans la même vallée, on constatera que les millésimes de Screaming Eagle ont reçu des notes similaires aux millésimes de Harlan, mais qu’ils sont toutefois proposés à des prix plus élevés. La production de Screaming Eagle représente un peu moins de la moitié de la production de Harlan Estate – et il semblerait que le marché soit prêt à payer un prix majoré de plus de 100 % pour cette « exclusivité ». Le graphique ci-dessous illustre effectivement l’écart de prix entre ces vins, tout en
soulignant la similitude des notes obtenues.

Neal Martin à propos des Bordeaux 2017 en bouteille

« Un millésime qui cherche à s’établir », affirme Neal Martin en guise de conclusion en publiant les notes qu’il a attribuées aux Bordeaux 2017 en bouteille. Pour le critique, le millésime 2017 peut être perçu comme un « terrain de jeu fertile pour ceux qui ne peuvent pas se permettre les vins de 2016 ». Alors que les vins de 2017 ont dû faire face à une période de gel destructrice, l’avis de N. Martin à leur sujet pourrait bien vous surprendre.

Sortie du Sassicaia 2017 sur le marché du Royaume-Uni.

Les prix des Sassicaia ont constamment suivi une tendance haussière ces derniers temps et le dernier millésime à avoir fait sa sortie n’a pas dérogé à la règle. Sorti ce matin au Royaume-Uni au prix de 1 700 £ pour 12 bouteilles de 75 cL, le Sassicaia 2017 est proposé à un prix 25 % plus élevé que le millésime 2016 lors de sa sortie. Après avoir été noté 100 points de la part de Monica Larner de The Wine Advocate, le millésime 2016 avait toutefois vu sa valeur augmenter de 80 %. Selon Wine Advocate, le prix de sortie a ainsi augmenté pour compenser la baisse des volumes de production en 2017. Vous pouvez lire ici notre article à ce sujet. Vous pourrez ainsi visualiser où se situe le millésime 2017 en termes de prix et de note par rapport aux millésimes précédents de Sassicaia.