Premières sorties de vins australiens sur La Place

By September 7, 2020Francais

Cette semaine a marqué le début des sorties automnales des vins du Nouveau Monde sur La Place de Bordeaux, avec les millésimes 2018 d’Almaviva et de Seña. Les vignobles chiliens ont été parmi les premiers à s’engager avec le prestigieux réseau de distribution auparavant exclusivement réservé aux domaines bordelais et à leurs sorties annuelles en primeur au printemps. De nos jours, La Place accueille de plus en plus certains des meilleurs vins du monde : trois grands vins australiens ont ainsi été les derniers à rejoindre le réseau.

Pour la toute première fois, le Wynns John Riddoch Cabernet Sauvignon 2016, le Jim Barry The Armagh 2016 et le Cloudburst Cabernet Sauvignon 2017 seront lancés par l’intermédiaire de La Place de Bordeaux (Le The Armagh étant sorti mercredi dernier). Les deux premières marques figurent également dans la Classification de Langton qui classe les meilleurs vins australiens dans les catégories « exceptionnel », « remarquable » et « excellent », et en est actuellement à sa septième édition.

Le Wynns, John Riddoch Cabernet Sauvignon 2016 a reçu 95 points de la part de James Suckling qui le décrit comme un « cabernet très impressionnant et sublime ». Selon Andrew Caillard MW, « l’histoire de Coonawarra et l’imagininiérie de John Riddoch de Wynn incarnent l’essence des ambitions de l’Australie en matière de vins fins où le terroir, la technologie et l’individualité s’affrontent pour apporter un sentiment de grande valeur et d’importance au monde du vin ».

Le Jim Barry The Armagh 2016, sorti mercredi dernier au prix de 1 800 £ la caisse, a également reçu un bon accueil de la part de la critique. J. Suckling, en lui attribuant 99 points, admet que « c’est une des meilleures sorties à ce jour ». Dans ses commentaires de dégustation, le critique ajoute qu’il s’agit d’un « shiraz audacieux et cuivré présentant de riches arômes très intenses de mûres, de prunes sombres, de réglisse et de terre légèrement épicée ». Enfin, selon Joe Czerwinski de The Wine Advocate, « L’Armagh 2016 possède une merveilleuse tension, entre maturité et acidité », ce qui lui vaut la note de 97 points.

Le Cloudburst Cabernet Sauvignon 2017, entièrement issu de raisins biologiques et dont la production s’élève à seulement 3 000 bouteilles, a reçu 95 points de la part de J. Suckling. J. Czerwinski lui a de son côté attribué la note de 92+ remarquant que le vin « devrait constamment gagner en intérêt au cours des prochaines années pour se déguster pleinement jusqu’en 2035. »

Les trois marques ont enregistré une activité sur le marché secondaire, les échanges le vin australien prenant généralement de la vitesse. Sur les huit derniers mois, la part de marché de l’Australie en valeur (1,9 %) a dépassé la performance réalisée sur l’ensemble de l’année 2019. Sur les trois dernières années, le nombre de vins distincts (LWIN11) commercialisés a augmenté de 66 %. Comme on peut le voir dans le graphique ci-dessus, le nombre d’appellations distinctes (LWIN7) commercialisées est également en hausse de 80 % depuis 2017.

La diversification du marché des vins fins ne se limite pas à l’arrivée de nouveaux noms sur La Place. Elle représente une part évidente des échanges sur le marché secondaire et témoigne de l’expansion des goûts des acheteurs à la recherche d’un bon rapport qualité-prix, souvent bien au-delà de Bordeaux.