Rapports de Jane Anson (Decanter) au sujet des Bordeaux 2019

By June 26, 2020Francais

Jane Anson a commencé à déguster les Bordeaux 2019 à la mi-avril avec environ 150 vins. Au fur et à mesure de la campagne des primeurs, elle a ensuite ajouté les dégustations de 850 échantillons supplémentaires. Pour résumer la campagne, la critique affirme : « Je peux sans hésiter dire que 2019 est un millésime réussi pour les vins de Bordeaux ».

J. Anson a ainsi attribué 4,5 étoiles sur 5 au millésime pour ses vins rouges, notant que « l’idée de millésimes réussis au niveau mondial comme en 2005 et 2010 devient de moins en moins réaliste, maintenant que nous connaissons des étés avec des températures de plus en plus extrêmes ». Et de poursuivre : « Désormais, seules certaines régions parviendront à produire des millésimes 5 étoiles ». En ce qui concerne Bordeaux, la critique a donc rédigé des rapports individuels pour chaque sous-région, indiquant où se trouvent les plus grandes réussites.

En comparant 2019 aux grands millésimes du passé, la critique déclare qu’elle « considère toujours 2010 et 2016 comme les meilleurs millésimes de la dernière décennie, 2019 n’étant pas très loin derrière pour les meilleurs emplacements géographiques ».

En révélant les tendances de la campagne 2019, J. Anson nous fait remarquer que le Château Palmer a changé de stratégie de vente. Elle constate que le Château Palmer « n’est pas allé jusqu’au bout des choses contrairement au Château Latour, libérant 50 % de la cuvée 2019 en primeur et les 50 % restants dans dix ans ». Tout au long de la campagne, de nombreux châteaux ont réduit les volumes des sorties.

Pour ajouter aux tendances qu’elle relève en 2019, J. Anson observe que « les vins blancs des grandes appellations deviennent de plus en plus populaires, pour ne pas dire qu’ils sont clairement à la mode ». D’après notre couverture des sorties de Bordeaux 2019, nous constatons que les vins blancs affichent rarement les importantes réductions de prix qui ont affecté la plupart des vins rouges depuis 2018.

La tarification du nouveau millésime était une question qui figurait au premier plan de la campagne et J. Anson a relevé « quelques exemples remarquables de vins sortis au prix le plus bas du marché, opportunités à rechercher plutôt que certains pourcentages de baisse spécifiques ».

La critique conclut sur ces lignes : « Les domaines qui ont fait un geste clair envers le marché sont récompensés – et à mon sens, il ne s’agit pas seulement de soutenir le marché, mais également les amateurs de vin de Bordeaux qui sont prêts à acheter les vins malgré les évènements sans précédent qui frappent le monde entier ».

Les vins qui ont reçu les meilleures notes de la part de Jane Anson figurent dans le tableau ci-dessous.

Looking for more?

Our Bordeaux 2019 pages contain everything you need to know about this year’s En Primeur campaign; analysis tools, critic scores, reports and more.