Talking Trade – Le Château Lafite Rothschild 2016 côtoie des prix records

By November 9, 2020Francais

Octobre s’enregistre comme le deuxième mois le plus actif de ces dix dernières années sur le plan de la valeur totale des échanges. Les offres d’achat ont effectivement atteint en octobre le plus haut niveau de ces 14 derniers mois. Comme mis en évidence ce matin, les grands vins fins continuent de constituer une protection éprouvée contre la volatilité des marchés financiers. Les deux indices Liv­ex Fine Wine 1000 et Fine Wine 100 ont enregistré une hausse en octobre, malgré la persistance des difficultés macro-économiques et géopolitiques.

Les vins américains sont solidement venus se placer sur le devant de la scène, leur part de marché atteignant 10,8 % en octobre, le plus haut niveau jamais atteint par la région dans les 20 ans d’histoire de Liv­ex. Les principales contributions à cet état de fait ont été apportées par les Screaming Eagle, Spotteswoode et Harlan Estate.

La part de marché de Bordeaux a encore diminué, passant de 38 % en septembre à 36,2 % en octobre, et a continué de dériver en cette première semaine de novembre pour atteindre 35,2 %. La Champagne (6,7 %) et l’Italie (18,5 %) ont également connu de légères baisses durant la semaine.

La Bourgogne (23,0 %) s’est emparée d’une grande partie des échanges cette semaine, aidée par ses vins blancs (7,9 %) qui ne cessent de gagner des parts de marché depuis trois ans.

Le Rhône (3,6 %) était également sous les feux de la rampe cette semaine avec la sortie du Beaucastel Châteauneuf-du-Pape 2019.

En cette première semaine de novembre, la part de marché de la catégorie Autres (5,0 %) est restée proche de son niveau d’octobre, principalement grâce aux contributions de l’Allemagne (1,4 %), de l’Espagne (1,4 %), de l’Australie (0,30 %) et de l’Argentine (0,20 %).

Le Château Lafite Rothschild Pauillac 2016 est le vin qui s’est le plus échangé cette semaine. Lors de la dernière transaction, il s’est vendu pour 6 240 £, soit le deuxième prix le plus élevé sur le marché secondaire pour ce vin depuis sa sortie, et le montant le plus élevé de ces deux dernières années. Le Lafite Rothschild 2016 est le deuxième vin le plus échangé en valeur jusqu’ici en 2020. Il se vend aujourd’hui 13,5 % plus cher qu’au début de l’année.

Le Giacomo Conterno, Barolo Riserva Monfortino 2010, fort d’une note parfaite, a également obtenu une place dans le Top 5 de la semaine. Le presque parfait millésime 2013 du même cru est le vin qui s’est le plus activement échangé en valeur jusqu’à présent cette année. Les principaux critiques lui ont attribué 99 points. Pour ce seul point de différence, son prix est quasiment divisé par deux par rapport au millésime 2010. L’imperfection n’aura jamais été aussi appréciable !