Les étiquettes de Mouton Rothschild les plus populaires en 2020

By December 18, 2020Francais

Quelles étiquettes de Mouton Rothschild ont été les plus échangées en valeur en 2020, et comment la demande varie-t-elle dans les différentes régions du monde ?

Chaque année depuis 1945, un artiste célèbre crée une œuvre d’art originale destinée à orner les bouteilles du nouveau millésime de Château Mouton Rothschild. À ce jour, la liste de ces artistes comprend de grands noms tels que Miró, Picasso, Bacon et Dali.

Mouton 2018

Le 1er décembre dernier, le Château producteur de premiers crus a dévoilé que l’étiquette destinée à son millésime 2018 arborait une œuvre créée par l’artiste et écrivain chinois Xu Bing. L’œuvre d’art, composée de lettres de l’alphabet latin, structurées et calligraphiées de manière à rappeler des sinogrammes, se lit en réalité « Mouton Rothschild ».

Le jour de l’annonce, le prix de marché du Mouton Rothschild 2018 a augmenté de 4 %. Dans les jours suivants, de nouveaux records ont été atteints pour un prix maximal constaté supérieur de 9,7 % au prix de sortie dudit vin (5 112 £ pour 12 bouteilles de 75 cL).

Mais 2018 n’a été cette année que le seizième millésime de Mouton Rothschild le plus échangé en valeur.

Les millésimes favoris du marché en 2020 ont été 2016 (12 %), 2000 (9,5 %), 2010 (8,5 %), 2005 (8,3 %) et 2017 (8 %). On constate toutefois des variations de favoris en fonction de la demande par région dans le tableau ci-dessous.

Zoom : les Mouton Rothschild 2016, 2000 et 2008

Mouton 2016

Le leader incontesté en 2020 est le millésime 2016 qui a reçu 100 points de la part de Neal Martin, James Suckling, Jeb Dunnuck et Lisa Perrotti-Brown MW. Malgré ces notes parfaites, le prix du vin a à peine bougé depuis sa sortie avec une hausse de seulement 0,4 % (pour un prix de marché actuel de 5 200 £ la caisse). Comme mis en évidence précédemment, ce vin, à l’instar de nombreux autres Bordeaux 2016, représente un bon rapport qualité-prix lorsqu’on le regarde à travers le prisme de l’outil Liv-ex d’évaluation de la juste valeur (accessible à tous les membres possédant un abonnement Silver ou supérieur).

Son étiquette arbore une œuvre de l’artiste sud-africain William Kentridge intitulée « Les triomphes de Bacchus », représentant une série de silhouettes de Bacchus dans ce que le Château producteur du premier cru a lui-même décrit comme « une joyeuse procession ».

2000, le deuxième millésime de Mouton Rothschild le plus échangé en valeur en 2020, a vu son prix être multiplié par 11 au cours des deux dernières décennies. La semaine dernière, le vin s’est négocié pour 18 240 £ les 12 bouteilles de 75 cL, soit une augmentation de 1 054 % par rapport à son prix de sortie.

Dans ce que le Château a qualifié de « rupture exceptionnelle avec la tradition », le verre des 2 000 bouteilles de ce millésime a été orné d’un trésor du Musée du Vin dans l’Art à Mouton : le petit « Bélier d’Ausbourg », un hanap en vermeil ciselé réalisé vers 1590 par le maître orfèvre allemand Jakob Schenauer.

Le millésime 2008, doté d’une étiquette conçue par un autre artiste chinois, Xu Lei, ne s’est pas classé parmi les cinq premiers millésimes les plus demandés en 2020, mais il a incontestablement été sous les feux de la rampe en Asie.

Depuis sa sortie, son prix a augmenté de 179 %. Un pic avait par ailleurs été atteint au moment où la nouvelle étiquette était dévoilée, au plus fort du marché haussier dirigé par la Chine. Et si le vin se négociait au prix fort de 8 400 £ la caisse en janvier 2011, notez qu’il a changé de mains pour 4 300 £ la caisse plus tôt ce mois-ci.